A l’occasion d’un petit-déjeuner débat, Stéphane Attal, fondateur et co-directeur de l’agence « Les Influenceurs », est venu partager avec les adhérents du Syrpa, son approche de la communication d’influence.

A partir de nombreux exemples, Stéphane Attal a expliqué l’impact que peut avoir la communication d’influence et les points importants pour qu’elle soit efficace.

Le communicant d’influence se situe à mi-chemin entre le publicitaire et l’attaché de presse. Son objectif est d’agir sur l’opinion. Pour cela, il transforme la problématique de communication en adaptant un marketing de communication. « Nous sommes passés de l’ère du message à celui du partage : il est nécessaire de faire co-porter une cause ou un combat. Affirmer des choses n’est plus efficace, il faut aujourd’hui les partager ».

Pour être pertinent, cela suppose d’avoir des idées, des intuitions et ne travailler qu’en fonction des points faibles des concurrents. La démarche est très agressive et offensive. Elle doit s’appuyer sur des études qualitatives. Les seules études quantitatives autrefois utilisées ne suffisent plus. Il faut créer de l’émotion, raconter une vraie histoire, en s’appuyant sur des déclencheurs de bonnes opinions (sondages, livres…). L’objectif visé est le passage à la télévision pour lancer les débats car il reste le support idéal pour faire passer, ressentir des messages.

Pour aller plus loin : « Influencer, c’est la communication d’aujourd’hui » de Stéphane Attal (Editions Maxima).